Bien mal acquis, près de 137 millions de francs CFA de Firmin Ngrebada bloqués en France.

Publié le 6 novembre 2019 , 9:57
Mis à jour le: 6 novembre 2019 9:57
Monsieur Firmin Ngrebada, Premier ministre centrafricain.

L’affaire fait beaucoup de bruit dans le milieu diplomatique depuis plusieurs jours.

 

En effet, Monsieur Firmin NGRÉBADA, l’ex-directeur de cabinet du Président de la République Faustin Archange TOUADERA,  nommé Premier ministre le 25 février dernier suite à la signature de l’accord de paix et de réconciliation entre les autorités et les groupes armés, est à nouveau cité dans une affaire de bien mal acquis depuis quelques jours en France, selon une information recueillie par notre bureau d’investigation.

 

Selon madame Gisèle Moloma, journaliste, spécialiste des enquêtes politiques du CNC, c’est le transfert d’une importante somme d’argent depuis l’ÉCOBANK en République centrafricaine vers la France qui a déclenché l’affaire. Ce transfert, effectué par tranche de 34 millions de francs CFA à quatre reprises, a été bloqué par la brigade anticriminalité économique de Paris.

La bénéficiaire, une jeune dame sans emploi, originaire de la République centrafricaine, a également été interrogée par les policiers français sur ce fameux transfert. Selon elle, le fonds appartient au Premier ministre centrafricain Firmin NGRÉBADA qui compte acheter une nouvelle villa à Paris, capitale de la République française.

À Bangui, l’ÉCOBANK confirme les quatre transferts vers Paris, mais refuse d’indiquer le nom de l’agent qui a procédé à ce virement, en raison du secret professionnel, selon l’administration de l’ÉCOBANK.

Ce qui est étonnant dans cette affaire, depuis près de deux ans, le pouvoir de Bangui verrouille et plafonne le transfert d’argent vers l’étranger à un montant qui ne dépasse guerre 1 million de francs CFA (soit 1500 euros) pour les banques en place, et à moins de 100 mille francs CFA (soit 150 euros)  pour les Western-Union et MoneyGram.

Pour la justice française, Monsieur Firmin NGRÉBADA, nommé Premier ministre le 25 février dernier, ne peut en aucun cas obtenir cette somme d’argent en moins de 9 mois de sa nomination. Or, ce qu’elle aurait oublié, cet homme, avant de devenir Premier ministre,  fut Directeur de cabinet du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA depuis 2016. Il est cité dans de nombreuses affaires, notamment l’arrivée en Centrafrique des entreprises minières russes, chinoises et bien d’autres. Ce qui est sur, il a suffisamment pompé des frics avant de devenir Premier ministre. Un poste moins juteux, mais honorifique.

Pour de nombreux observateurs, l’achat des résidences pavillonnaires en Europe par des dignitaires centrafricains montre bien que l’Europe continue de les attirer malgré de nombreuses attaques hostiles qu’ils organisent contre les Européens dans les médias.

Pendant ce temps, le chef de l’État, qui a lui aussi des résidences pavillonnaires en France et en Belgique, refuse de se prononcer sur cette affaire qui nuit à l’image de la RCA dans le monde.

 

Gisèle Moloma.

Copyright2019CNC.