Bangui: Musulmans et chrétiens, autour du sport, préparent le terrain au Ramadan dans le KM5

Publié le 6 juin 2015 , 5:48
Mis à jour le: 6 juin 2015 5:48
(Corbeau News Centrafrique)

jouer

 

Musulmans et chrétiens, autour du sport, préparent le terrain au Ramadan dans le KM5

Bangui, Corbeau News Centrafrique, 06-07-2015

Ils étaient plus d’un millier, les spectateurs venus des huit arrondissements de Bangui pour prendre part à la grande manifestation sportive et culturelle de cohésion sociale organisée par ‘’Les Ambassadeurs de la paix’’ ce samedi 6 juin 2015, à l’école Koudoukou, en plein KM 5 dans le 3ème arrondissement. Match de football regroupant tous les équipes de ‘’AS-Kangba’’ (équipe des vieux) des huit arrondissements de Bangui ; des prestations musicales par le célèbre et jeune musicien centrafricain Losseba Ngoutiwa ; des danses traditionnelles sont autant d’activités qui marquent cette grande rencontre.
L’honorable député, Anatole Koué est le président de l’organisation ‘’ Les Ambassadeurs de la paix’’ qui a initié la rencontre qui n’est pas d’ailleurs une première du genre. Il revient sur l’objectif de la manifestation qui s’inscrit non seulement dans le cadre de la cohésion sociale, mais aussi dans le cadre des préparatifs des consciences en prélude au mois de Ramadan en République centrafricaine, plus particulièrement au niveau de Bangui. « Premièrement, je ne vais pas ici me mettre à faire l’historique de ce que notre pays vient de connaitre. Nous revenons de très loin. Pour cela, il ne faut pas baisser la garde, il nous faut chercher tous les jours et petit-à-petit, à chasser le démon qui a pénétré notre pays. C’est cela le sens que nous donnons à cette manifestation aujourd’hui, afin de rassurer les populations, que ce soit chrétienne, musulmane ou animiste que le KM 5 aujourd’hui n’est pas un couloir de la mort comme d’aucuns le pensent. Il y a l’expression du vivre ensemble. Deuxièmement, nous pensons qu’à l’approche du mois de Ramadan, il est important de rapprocher de plus en plus les populations des autres arrondissements à celles du 3ème arrondissement majoritairement musulmanes, afin que les questions d’approvisionnement en nourritures, de sécurité ou de cohésion sociales puissent être suffisamment minimisées permettant ainsi à nos frères de la communauté musulmane de passer un bon Ramadan. Et, nous pensons que ce message pourrait aisément et bien passer à travers le football et les activités artistiques et culturelles auxquelles vous assistez. »
Selon Mamadou Khalil, le président d’organisation de ladite manifestation, ce sont soixante joueurs sélectionnés dans tous les arrondissements de Bangui, à raison de six joueurs par arrondissement qui se sont affrontés lors du match de football. Ces derniers se sont mélangés avant d’être répartis en deux équipes, et ils s’échangent sur le terrain en sorte que tous puissent jouer.
Algoni Hissen, Conseiller à la Mairie du 2ème arrondissement salue l’initiative et se réjouit de ce qu’elle intervient dans une période prè-Ramadan. « Nous nous réjouissons de ce qu’à la différence des autres actions menées en faveur de la cohésion sociale dans notre arrondissement, celle qui nous réunit ce jour, se tient à pratiquement une semaine avant le début du Ramadan. C’est une occasion pour rappeler une énième fois à tous les centrafricains que nous devons oublier tout ce qui s’est passé pour nous tourner vers le futur et de préparer un bon avenir à nos enfants, à partir de l’expérience douloureuse que nous avons connue avec cette crise. Je remercie, au nom de toutes les autorités du 3ème arrondissement, les Ambassadeurs de la paix pour leur initiative. » a-t-il déclaré.
Quant à Apollinaire Yamba, 2ème Adjoint au Maire du 2Eme arrondissement, le choix du 3ème arrondissement par ‘’Les Ambassadeurs de la paix’’ pour abriter ce grand événement revêt, outre l’aspect de la cohésion sociale, un caractère économique indéniable : « Ce n’est un secret pour personne que le 3ème arrondissement est et reste le poumon économique de notre pays. Alors que si le pays s’est confronter à un problème soit-il militaro-politique à connotation confessionnelle, nous devons beaucoup plus œuvrer à un retour rapide à la cohésion sociale. D’où tout le mérite salutaire de l’initiative des Ambassadeurs de la paix qui ont créé ce cadre de rencontre entre les communautés musulmane et chrétienne. »
De son côté, Aïssatou Ngabana, une spectatrice habitante du KM5 n’a pas minimisé pour autant la portée pré-Ramadan de cette manifestation, car dit-elle, « les gens ont commencé petit-à-petit à fréquenter le KM 5, mais beaucoup ont encore peur. Alors qu’au moment de Ramadan qui est un grand moment de prière pour nous, nous les musulmans, devons montrer notre bonne fois à aller vers la paix, à aller également vers les autres ; mais comment cela va se faire si nos frères et sœurs chrétiens continuent de nous fuir ? Je trouve que le match d’aujourd’hui va encourager beaucoup de gens à fréquenter le KM 5 dans les jours avenirs et pendant le Ramadan. »

jouer2

km5bien

Bangui, Fred KROCK Pour CNC

Aucun article à afficher