BANGUI: AGRESSION SUR LE HAUT CONSEILLER BLONDIN SONGUEL PAR DES BRIGANTS DE L’URCA

Publié le 7 février 2016 , 6:06
Mis à jour le: 7 février 2016 6:06

(Corbeau News Centrafrique)

Direction camapgne URCA

 

AGRESSION SUR LE HAUT CONSEILLER BLONDIN SONGUEL

PAR DES BRIGANTS DE L’URCA

 

Bangui, (CNC), 02-03-2016

Le Haut Conseiller à la Communication de Transition (HCCT), Blondin Songuel a été physiquement agressé par les agents de sécurité du bureau politique du parti de l’Union pour le Renouveau Centrafricain (URCA). L’agression s’est produite ce dimanche janvier 2016 à la Direction Nationale de Campagne du candidat de l’URCA, Anicet Georges Dologuelé. Le Haut Conseil a promis de saisir un Huissier de justice pour gérer cette affaire
C’est à la surprise de tout le monde, des Journalistes des militants de l’URCA, que l’acte de gangstérisme s’est produit. Tout est parti d’un malentendu entre le Haut Conseiller Blondin Songuel et un magistrat qui travaille au compte du parti de l’URCA, dans un bureau de la direction. Tout d’un coup, quelqu’un a juste dit « sécurité », et une cohorte de brigands pris comme des agents de sécurité au niveau de la direction a pris d’assaut le bureau où il y a eu l’altercation. Un acte de désolation s’en est suivi. Pendant ce temps, le Haut Conseiller Blondin Songuel a été molesté par ces brigands considérés comme agents de sécurité du parti avant d’être jeté à la porte comme un vulgaire. Le Haut Conseiller s’est retrouvé avec des blessures sur son bras, et ses vêtements déchirés.
D’après lui, en s’adressant aux journalistes présents sur les lieux des faits, un magistrat se trouvant dans le bureau de la Direction de Campagne du candidat Dologuelé a ordonné aux agents de la sécurité du parti de faire sortir du bureau alors qu’il était venu prendre la profession de foi du candidat de l’URCA, comme l’a recommandé le Haut Conseil de Communication de Transition qui veut organiser un débat radiotélévisé entre les deux candidats au second tour de la présidentielle. Mais de sa grande surprise, le prétendu magistrat a affirmé ne pas reconnaitre Monsieur Blondin Songuel comme Haut Conseiller à HCCT.
« Je viens du Haut Conseiller de Communication pour juste prendre la profession de foi du candidat de l’URCA pour mettre à la disposition des Journalistes qui auront la responsabilités de diriger le débat entre les deux candidats au second tour des élections. Un monsieur qui se dit magistrat dit qu’il ne me connait pas comme un Haut Conseil parce que je n’ai pas prêté sermon devant lui. Et immédiatement il a intimé l’ordre aux gardes de me vider de la salle et voilà la réalité, j’ai mes pairs de lunette cassé, ma chemise froissée et déchirée. Voilà, c’est comme ça que les gens traitent les autorités de ce pays », a expliqué qui a ajouté «ce que j’ai à faire c’est saisir un huissier de justice pour faire le constat de tout ce que je viens de subir. Parce que le comportement affiché contre moi un est injuste» Blondin Songuel.

L’agression sur le Haut Conseiller est survenue à un moment sensible où les candidats sont en plein campagne électorale pour le second tour de la présidentiel, et le premier pour les législatives, que tout le monde a l’obligation de respecter le code de bonne conduite. La Direction de campagne de l’URCA accueille des gens des mentalités douteuses dont certains font l’objet de mandat d’arrêt du parquet de Bangui. Pour illustration, le chef de gang du km5, Haroun Gaye alors cherché par la justice nationale pour plusieurs chefs d’accusation, s’est déporté avec sa bonde à la Direction Nationale de Campagne de l’URCA pour battre campagne. Ce seigneur de guerre, rappelons-le, a été traqué par la MINUSCA qui n’a pu lui mette la main dessus mais qui est aujourd’hui, à la surprise de tous, libre de sa circulation.

 

Bangui, Eric NGABA Pour CNC

Aucun article à afficher