Assassinat des journalistes russes en Centrafrique : Le FPRC n’y est pour rien

Par Destin André Mballa , Journaliste (CNC) Publié le 15-08-2018 a 3:25:24- Modifié le 15-08-2018

 

 

Assassinat des journalistes russes en Centrafrique : Le FPRC ny est pour rien

 

 

Dans un communiqué parvenu à la rédaction du CNC le 13 août la faction ex-séléka nie toute implication dans cette affaire quelle condamne fermement. Le FPRC se dit prêt à collaborer pour faire la lumière dans ces assassinats.

Soupçonné d’être à l’origine du meurtre de trois journalistes russes, la faction ex-séléka du FPRC dément toute implication. Dans un communiqué publié il y a quelques jours, la coordination générale du groupe politico militaire, d’Abdoulaye Hissène, condamne fermement l’assassinat de ces journalistes.

Le FPRC promet sa collaboration dans l’enquête pour trouver les coupables. Le groupe rebelle explique ces journalistes ont été tués dans un territoire contrôlé par le gouvernement par des hommes enturbannés parlant la langue arabe.

Par conséquent, la faction ex-séléka rejette la responsabilité sur le gouvernement. Il affirme ne jamais avoir affaire avec ces personnes.  Le FPRC se dit soucieux de la paix et de l’unité du pays et en appel la communauté national et international à témoin.

De ce fait il invite le gouvernement au respect du processus de paix, de l’initiative de l’Union Africaine en cours pour bâtir l’unité nationale et préserver l’intégrité du territoire.

Rappelons que cette sortie de l’organisation d’Abdoulaye Hissène intervient quelques jours après la signature d’un accord de paix avec trois autres factions des ex-séléka. Dans cet accord, les signatures se mettent ensemble pour œuvrer pour la paix, la stabilité du pays. Ils promettent même de lutte communément contre le grand banditisme.

 

Par : N. Mballa pour CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.