Arrestation du responsable de la fédération de football du Kenya

Publié le 12 novembre 2021 , 10:28
Mis à jour le: 12 novembre 2021 10:28

 

Nick Mwenda, le responsable de la fédération du football du Kenya (FKF), mise sous tutelle en raison d’accusation de corruption, a été arrêté, a-t-on annoncé de source policière vendredi.

Nick Mwenda, président de la fédération de football du Kenya lors d'une conférence de presse, Nairobi, le 3 mai 2018.
Nick Mwenda, président de la fédération de football du Kenya lors d’une conférence de presse, Nairobi, le 3 mai 2018.

 

Il a été interpellé par la police dans un hôtel de Nairobi au lendemain de la décision du gouvernement kényan de nommer un comité par intérim pour gérer la fédération après qu’une enquête a révélé qu’elle avait détourné des fonds du gouvernement et d’autres sponsors, ce que la FKF conteste.

Dirigée par Nick Mwendwa, 41 ans, depuis 2016, la FKF a été ces dernières années la cible de controverses et d’accusations de malversations.

« Il a été arrêté et est interrogé à notre quartier général », a indiqué George Kinoti, responsable des enquêtes criminelles de la police.

La ministre des sports Amina Mohamed avait annoncé jeudi la mise sous tutelle de la FKF et nommé un comité intérimaire présidé par un ancien juge pour la gérer pendant une période de six mois.

Lire aussi :

La fédération kényane de foot en crise après des soupçons de détournement

 

La Fédération internationale du football (FIFA) a toutefois averti le Kenya qu’il risquait d’être suspendu si cette décision n’était pas reconsidérée. Selon la FIFA, cete décision « est de toute évidence contraire » au principe qui veut que les fédérations gèrent leurs affaires de manière indépendante et libres de l’influence de tiers.

Mwendwa a indiqué pour sa part qu’il s’opposerait à la mise sous tutelle et affirmé qu’il n’avait commis aucune malversation.

Avec VOA/AFP

Aucun article à afficher