Alerte info Centrafrique : des commandants de 3R arrêtés par Sidiki et remis à la Minusca.

Publié le 24 mai 2019 , 11:21
Mis à jour le: 24 mai 2019 11:33
Des rebelles du 3R dans la ville de Bocaranga dans l’Ouham-Pendé. Credit photo : CNC.

 

 

Bocaranga (République centrafricaine) – Soupçonnés d’avoir dirigé les attaques dans plusieurs localités de l’Ouham-Péndé, au moins 4 commandants rebelles de 3R auraient été arrêtés et remis à la Minusca il y’a quelques heures.

 

À moins de 24 heures de la fin de l’ultimatum du gouvernement et de la Minusca au chef rebelle du 3R bi Sidi Souleymane  alias Abbas Siddiki,  on vient d’apprendre de source concordante dans la localité de koui que certains commandants rebelles du 3R auraient été arrêtés par leur mouvement pour avoir dirigé les attaques odieuses dans plusieurs localités de l’Ouham-Péndé le 21 mai dernier ayant entrainé la mort d’au moins 34 personnes.

 

Les présumés commandants et auteurs de ces massacres seraient entre les mais de la Minusca qui cherche en ce moment de les transférer à Bangui afin de les remettre à la justice centrafricaine.

 

Le mardi 21 mai dernier, le mouvement 3R de Bi Sidi Souleymane alias Abbas Siddiki,pourtant signataire de l’accord de Khartoum du 6 février dernier, est accusé d’avoir commis des massacres dans l’Ouham-Péndé ayant entraîné la mort de plus de 34 personnes.

L’ONU et le gouvernement exigent au chef rebelle Souleymane l’arrestation de ces présumés criminels, faute de quoi, des mesures seront prises et monsieur monsieur Bi Sidi Souleymane sera tenu pénalement responsable devant la justice de ces crimes.

 

CopyrightCNC.