Affrontement d’Alindao : incroyable communiqué laconique du gouvernement.

site des déplacés de l'église Élime dd'Alindao incendié dans le combat opposant les UPC et les FACA le 9 janvier 2020 par cnc
Site des déplacés de l’église Élime proche de l’hôpital incendié dans les combats opposant les FACA et UPC le 9 janvier 2020. Crédit photo : Corbeaunews-Centrafrique.

 

 

Bangui (République centrafricaine) – Trois jours après les violents affrontements qui ont opposé les soldats des forces armées centrafricaines FACA) aux forces coalisées rebelles de l’UPC (Unité pour la paix en Centrafrique) dans la sous-préfecture d’Alindao, le gouvernement de Firmin NGRÉBADA, 72 heures après,  vient juste de publier un communiqué de presse  que certains observateurs qualifient de l’ironie, ou encore de peu d’intérêt pour la nation centrafricaine.

 

La mort des soldats des forces armées centrafricaines (FACA), le 9 janvier dernier, lors des violents affrontements qui les ont opposés aux combattants rebelles de l’UPC (Unité pour la paix en Centrafrique) dans la sous-préfecture d’Alindao suscite un grand nombre de commentaires sur les réseaux sociaux et dans les rues de la capitale. Bangui

pendant ce temps, le gouvernement, accusé régulièrement de collusion avec les rebelles  n’a pas réagi pour condamner ses heurts qui ont causé de nombreux dégâts matériels et humains. Mais sous le feu des critiques, il vient de publier un communiqué auquel il n’a pas explicitement condamné les agissements des rebelles, encore moins promettre la justice pour toutes les victimes de cette barbarie, d’après Ludovic Angoumé, sociologue, enseignant universitaire.

Ci-dessous le communiqué du gouvernement en lien avec les événements du 9 janvier dernier à Alindao.

 

Copyright©2020CNC.

Le gouvernement communique sur Alindao et ne promet rien fetch%
Le gouvernement communique sur Alindao et ne promet rien
fetch%