Accord de Nairobi : Bozizé et Djotodia demandent le départ imminent de Catherine Samba-Panza

Fraçois Bozizé, Kokaté, Nouredine ADAM et Michel Djotodia à Nairobi au Kenya
CNC

Accord de Nairobi : Bozizé et Djotodia demandent le départ imminent de Catherine Samba-Panza

Bangui – Corbeau News Centrafrique : 28-01-2015.

Et voilà! Vous n’êtes pas dans un rêve, c’est bien une réalité. Bozizé et Djotodia viennent de signer leur fameux accord concocté depuis plusieurs semaines à Nairobi au Kenya. Un accord qui, selon les extraits que votre journal Corbeau News Centrafrique (CNC) a pu lire, prévoit une nouvelle transition et cette fois sans Catherine Samba-Panza comme Présidente. Un accord malvenu et totalement rejeté par le gouvernement et la Communauté internationale. Pour les centrafricains, ce n’est pas l’accord qui les choque de plus mais c’est le comportement du Médiateur International Denis Sassou Nguesso, Président du Congo. Comment peut-on expliquer un tel geste de la part du Médiateur dit « International » Sassou Nguésso?

Comme nous l’avions annoncé et publié il y’a quelques jours dans un article intitulé “Samba-Panza et Denis Sassou Nguesso, lien d’amitié coupé définitivement?”, le Médiateur International Denis Sassou Nguésso, Président du Congo Brazzaville et la Présidente Catherine Samba-Panza de la Centrafrique ne s’entendent plus à tel point que la médiation dirigée par le Président congolais est de plus en plus contestée et par une partie de la Séléka et par une partie des Anti-Balaka. Une situation qui ne fait qu’anéantir les efforts déployés depuis plusieurs années par la Communauté Internationale pour un retour rapide de la paix en Centrafrique. Mais avec cet accord concocté par Denis Sassou Nguésso avec la bénédiction d’une partie des Anti-Balaka et de la Séléka, c’est difficile de dire que le Président Congolais veut vraiment un retour rapide de la paix en Centrafrique et qu’il se ridiculise complètement aux yeux de tous les Pays du monde. Il donne même raison à tous ceux qui pensent que le Congolais Sassou Nguésso n’est plus acceptable comme Médiateur dans la crise centrafricaine. Comment un Médiateur dit International peut-il demander la remise à plat d’une transition débutée il y’a 2 ans et qui est presqu’à sa fin sachant que lui-même vienne de signer à peine trois semaine la prorogation de cette même transition?

Il y’a quelque chose qui ne va pas. Sassou Nguésso joue avec la vie des millions des Centrafricains. Non seulement il demande la remise à plat de la transition mais aussi une amnistie générale de tous les criminels qui ont suffisamment souffert le peuple centrafricain? Comment on peut imaginer ça? En plus dans cet accord, Sassou Nguésso avec ses Amis Michel Djotodia et François Bozizé exigent que la nouvelle Force Armée centrafricaine (FACA) qui doit être financée par la Communauté internationale doive être composée et des Ex-Séléka et des Anti-Balaka. Mais à quoi bon de crier depuis des années uqe les Séléka sont des mercenaires étranger si lui-même Bozizé sait que parmi les Séléka en question il y’a des centrafricains? À quoi bon de chasser des musulmans en disant qu’ils sont des étrangers et complices des Séléka? Quel revirement?

Selon des informations concordantes, cet accord ne sera pas appliqué en Centrafrique, peut être appliqué au Congo pour le départ de Sassou Nguésso.

Bangui, Urbain Nicaise VICKO en collaboration avec CNC