8 morts et 18 blessés dans une attaque proche de la frontière congolaise

Publié le 7 octobre 2019 , 4:09
Mis à jour le: 6 octobre 2019 11:13

Bangui (République centrafricaine) – 7 oct. 2019 00:09

Huit personnes ont été tuées et dix-huit autres blessées par des hommes armés non identifiés dans la nuit de vendredi à samedi, dans une région du nord du Rwanda frontalière avec la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé samedi la police rwandaise.
L’attaque a eu lieu dans le district de Musanze, connu des touristes pour le parc national des volcans, qui abrite des gorilles des montagnes et fait face côté congolais au célèbre parc des Vinrunga. Ce district a par le passé déjà été le théâtre d’attaques menées par des rebelles venus de RDC et opposés au gouvernement rwandais.
Six personnes ont été tuées à l’arme blanche, les assaillants étant notamment munis de machettes et de couteaux, et deux autres ont été tuées par des armes à feu, a indiqué la police rwandaise. “Les forces de sécurité ont rapidement fourni une aide d’urgence aux résidents de la zone, et une enquête est en cours pour trouver ces terroristes”, a-t-elle ajouté.
La police n’a fourni aucune information sur les assaillants, mais plusieurs sources militaires contactées par l’AFP ont évoqué la possibilité que ces hommes armés soient des rebelles opposés au gouvernement rwandais venus de RDC.
Le Rwanda doit faire face à la menace de plusieurs groupes rebelles basés en RDC, en tête desquels le Front démocratique de libération du Rwanda (FDLR), milice hutu fondée par des responsables du génocide rwandais de 1994, qui avait fait quelque 800.000 morts, selon l’ONU, essentiellement au sein de la minorité tutsi.
La dernière attaque menée par des rebelles au Rwanda date de décembre 2018, et avait causé la mort de deux soldats rwandais dans le district de Rubavu, au sud de celui de Musanze.

Avec Lalibre.be

<:inline inline:>