Cameroun : le gouvernement des grandes opportunités est là !

Publié le 6 janvier 2019 , 8:27
Mis à jour le: 6 janvier 2019 8:31
Dion-Ngute , le nouveau Premier ministre. CopyrightDR
Dion-Ngute , le nouveau Premier ministre. CopyrightDR

 

 

Cameroun : Le gouvernement des grandes opportunités est là

 

 

 

Yaoundé (CNC) – Le chef de l’Etat a juste procédé vendredi dernier à Yaoundé à réaménagement ministériel qui a conduit au départ de Philémon Yang à la tête de la primature. Joseph Dion Ngute devient ainsi le nouveau premier ministre chef du gouvernement.

On l’attendait depuis deux mois et il est enfin là ce gouvernement qui devait suivre la prestation de serment du président Paul Biya le 6 novembre dernier. Le chef de l’Etat a réaménagé le gouvernement le 4 janvier dernier qui a conduit à la nomination d’un nouveau premier ministre en la personne de Joseph Dion Ngute en remplacement de Philémon Yang.

Grâce à ce réamenagement, plus d’une dizaine de personnalités font pour la première fois leur entrée au sein de l’équipe gouvernementale. C’est le cas de Gabriel Mbairobe qui remplace Henri Eyebe Ayissi à l’Agriculture, de Dodo Ndonke qui va au ministère des Mine et industries. Mais aussi d’Achille Bassilekin III qui prend la rêne du ministère des Petites et Moyennes Entreprises.

Manaouda Malachie devient ministre de la Santé publique en remplacement d’André Mama Fouda. Au ministère de l’Habitat et du Dévelopement Urbain, c’est désormais la charismatique maire de la commune de Bangangté Célestine Ketcha Courtès qui tient les rênes.

A côté de ceux qui ont des portefeuilles viennent  des ministres délégués et secrétaire d’Etat. C’est le cas de Bolvine Wakata, ministre délégué à la présidence chargé des relations avec les Assemblées. Du tout nouveau ministre délégué auprès du ministre des transports.

Mais l’entrée la plus remarquable dans ce gouvernement est celle de l’ancien opposant, le célèbre avocat Jean De Dieu Momo au poste de ministre délégué auprès du ministre de la justice.

Il y a également de nouveaux ministres chargés de mission à la présidence dont Bénoit Ndong Soumhet précédemment secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation de Base, Ghougomou Paul précédemment directeur du cabinet du premier ministre.

D’un autre côté on observe un jeu de chaise entre le ministère des sports et de l’éducation physique et celui des Arts et de la Culture. Pierre Ismaïl Bidoung Mpkatt  échange le ministère des sports et de l’éducation physique avec Narcisse Mouelle Kombi  qui lui laisse le ministère des arts et de la culture.

Par ailleurs, Issa Tchiroma Bakary quitte le ministère de la communication pour celui de l’emploi et de la formation professionnelle. Le ministère de la communication revient ainsi à René Emmanuel Sadi qui était jusqu’ici ministre chargé de mission à la présidence.

De même, Henri Eyebe Ayissi hérite du ministère du domaine et affaires foncières et Laurent Serge Etoundi Ngoa de l’Education de Base. Ibrahim Talba Malla, le directeur général de la Sonara (Société nationale de raffinage) et ex-directeur général de la Caisse de Stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH) est quant à lui nouveau ministre des marchés publics.

Par ailleurs, Ferdinand Ngoh Ngoh et Jacques Fames Ndongo deviennent respectivement ministre d’Etat secrétaire général à la présidence et ministre d’Etat ministre de l’enseignement supérieur. Le reste sans changement.