Centrafrique : Des Russes au Km5 pour une assistance humanitaire

Publié le 24 avril 2018 , 4:52
Mis à jour le: 24 avril 2018 4:52

Centrafrique : Des Russes au Km5 pour une assistance humanitaire

 

 

 

Distribution des vivres au PK5 par des soldats russes. Credit photo : CNC Fred Krock.

 

 

Bangui, le 25 avril 2018.

Par : Fred Krock, CNC.

 

Des Russes au Km5 ? Oui ! Beaucoup sont ceux restés dubitatifs devant cette action humanitaire improvisée, puisque la présence russe au Km5 a été signalée lors des dernières opérations militaires menés conjointement par les FSI et la Minusca. Mais, cela valait la peine à en croire les témoignages recueillis sur-place au moment de la grande distribution à la Mairie du 3ème arrondissement.

300 bénéficiaires enregistrés parmi les victimes du récent regain de violences au sein du quartier musulman de Km5 ont reçu une assistance humanitaire des Russes. C’est ce mardi 24 avril 2018 et la distribution s’est faite à la mairie du 3ème arrondissement en pleine Km5.

Eugeni Kopot, l’Assistant russe du Conseiller du Président Touadera en matière de sécurité plante le décore : « Nous sommes là pour donner une assistance en vivres et non-vivres aux victimes des événements qui ont eu lieu ici au Km5 les 7 et 8 avril dernier », a-t-il déclaré. Il ajoute que « Nous avons enregistré plus de trois cent (300) personnes qui ont été victimes des récents événements de Pk5, issues des onze quartiers de la localité ».

La motivation de cette action humanitaire russe à en croire, Eugeni Kopot, c’est lorsqu’ils sont partis de l’idée que le Pk5 fait partie intégrante de la Centrafrique au même titre que les autres quartiers de Bangui. « Notre but ici, c’est la paix et on va faire de notre mieux pour atteindre ce but », a-t-il noté.

Parlant de la démarche de cette opération, un autre Russe, Dimitri Sistov indique que cela s’est fait en parfaite collaboration avec les autorités locales du 3ème arrondissement, précisément celles de Km5. « Nous avons tout d’abord rencontré Monsieur le Maire [du 3ème arrondissement] à qui nous avons demandé ce qu’on peut apporter aux victimes. C’est lui qui a fourni une liste d’articles dont des savons, du sucre, du riz, de l’huile, etc. que nous avons distribués à la population », a-t-il précisé.

A la réception des dons, un notable Boris Kolongo qui représente le Chef du quartier Issongo dans le Km5 affirme : « Je tiens à remercier tout d’abord Monsieur le Maire [du 3ème arrondissement] à travers qui les Russes ont volé aujourd’hui à notre secours. Le même remerciement va à l’endroit de la Russie qui vient à peine de s’installer dans notre pays, mais qui a eu une pensée pour nous les victimes de cette crise en nous amenant ces vivres ». Il s’est fait compléter par Mme Astou Moussa qui renchérit que « c’est un geste modeste certes, puisque la population du 3ème arrondissement est nombreuse ; mais c’est un soulagement véritable pour beaucoup de familles, surtout nous qui avons tout perdu ».

Oumarou Adamou, venu du quartier Sénégalais s’est prononcé sur la présence russe à leurs côtés : « Il n’y a que les gens qui ne comprennent pas le cadre de la coopération avec la Russie qui peuvent s’opposer à leur présence. Pour nous, il n’y a aucun problème, ils sont là comme tous les autres partenaires pour nous aider à sortir de la crise. Ils ont fait un belle démonstration avec cette aide humanitaire ».

Mahamat Adam, notable du quartier Camerounais, bénéficiaire lui-aussi, lance un appel à la prise de conscience en disant que « les conflits nous ont beaucoup rangés. Il est temps qu’on comprenne que nous avons besoin de la paix pour développer notre pays ».

Notons que le coût de ce don de vivres et non-vivres distribués au Km5 est évalué à 2000 dollars américains.

Aucun article à afficher