2021 : une année sous le signe du sport

Publié le 12 janvier 2021 , 1:16
Mis à jour le: 12 janvier 2021 1:16
Les fauves à l'aéroport de Nouakchott
Les fauves à l’aéroport de Nouakchott

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 12 janvier 2021 ( Corbeaunews-Centrafrique). 2020 fut une année fortement marquée par la pandémie de la Covid-19 qui a généré le report de nombreux événements sportifs, notamment la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroulera désormais en janvier 2022 (au lieu de janvier 2021) au Cameroun. Malgré cela, cette nouvelle année restera dense en matière de compétitions sportives. En effet, dans le courant de cette année 2021 devrait se dérouler les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, l’Euro, le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football, l’AfroBasket et les championnats d’Afrique d’athlétisme, si tous ces événements sont maintenus.

La première de ces compétitions sera le CHAN, qui débutera le 16 janvier au Cameroun et qui s’étalera jusqu’au 7 février prochain. Ce championnat, qui a tant manqué aux amoureux du ballon rond, sera une mise en situation de la CAN. Malgré le contexte sanitaire actuel, le Cameroun se prépare à accueillir dignement cet événement qui valorise les joueurs évoluant dans les clubs africains. Covid oblige, le nombre de spectateurs sera limité, les règles de distanciation sociales seront maintenues, voire renforcées, avec la menace d’une seconde vague de la pandémie.

En effet, si certaines villes ont pris des mesures afin de limiter les rassemblements d’envergure et par conséquent un potentiel vecteur de propagation de ce virus, il en est d’autres, où les précautions sont plus légères mettant ainsi en danger la santé de la population.

Depuis quelques semaines, la Covid-19 régule la vie des Camerounais. Pour les fêtes de fin d’année, des dispositions ont été prises afin de limiter au minimum l’affluence dans les lieux de cultes par la mise en place, par exemple, d’écrans à l’extérieur des bâtisses comme cela a été le cas à la cathédrale Notre-Dame des victoires de Yaoundé.

La volonté de tous est de maintenir ces manifestations sportives et de permettre aux spectateurs de supporter les équipes, quel que soit le lieu et le pays. Le tout est d’arriver à le faire dans le respect des gestes barrières. Que les meilleurs gagnent.

 

Par Adama Bria

Journaliste rédactrice du CNC

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / Whatsapp : 438923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher