Centrafrique : reprise de la sous-préfecture de Rafaï par les Anti-balaka, la ville de Bakouma menacée.

Publié le 5 mars 2018 , 10:02
Mis à jour le: 5 mars 2018 10:02

Centrafrique : reprise de Rafaï par les Anti-Balaka, menace sur Bakouma.

 

 

 

Les miliciens Anti-balaka. Copyrightautremédia.

 

 

Bangui, le 6 mars 2018.

Par : Anselme Mbata, CNC.

 

Des combats acharnés se sont poursuivis durant tout le week-end dernier dans la sous-préfecture de Rafaï entre les miliciens Anti-Balaka et les combattants rebelles de la Séléka faction UPC dirigée par le seigneur de guerre Ali Darassa.

Après la prise de la ville de Rafaï par les rebelles de la Séléka le week-end dernier, les miliciens Anti-Balaka, en débandade durant les assauts de ces derniers sur la ville, se sont reconstitués après le renfort venu de Bangassou pour contre-attaquer ce week-end.

Finalement, ils ont réussi à repousser les combattants de l’UPC ( unité pour la paix en Centrafrique) qui se sont repliés à quelque 15 kilomètres de la ville de Rafaï sur l’axe Guerekinda. Mais la menace sur la ville n’est pas pour autant écartée pour le moment, car, des sources locales parlent du mouvement important d’une cinquantaine des rebelles peuls signalés dans le secteur pour un possible renfort de l’UPC.

Entre temps, la sous-préfecture minière de Bakouma est désormais menacée par un autre groupe des rebelles, possiblement de l’UPC. Des mouvements des combattants sont signalés dans le coin proche de la ville.

Du côté du gouvernement, aucune déclaration publiqkue n’a été faite sur les multiples affrontements signalés dans le Mbomou,  au sud-est de la République centrafricaine.

La Minusca, quant à elle, ne fait qu’observer tout ce qui se passe, alors qu’elle a déclaré le mercredi dernier lors de sa conférence de presse hebdomadaire qu’elle n’a observé aucun mouvement suspect dans la zone.

Affaire à suivre.

 

 

Copyright2018CNC.

Aucun article à afficher