Centrafrique : 6 humanitaires ont trouvé la mort dans le nord-ouest de la RCA.

Publié le 28 février 2018 , 6:52
Mis à jour le: 28 février 2018 7:30

Centrafrique : 6 humanitaires ont trouvé la mort dans le nord-ouest de la RCA.

 

 

Un camp des déplacés à Zemio en République centrafricaine.

 

 

Bangui, le 1er mars 2018.

Par : Gervais Dingatoloum, CNC.

 

Six humanitaires ont été assassinés au courant de cette semaine au nord-ouest de la République centrafricaine, a annoncé ce mercredi 28 février 2018  le fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) dans un communiqué publié.

 

Selon le communiqué, l’attaque a eu lieu dans la localité de Markounda, dans la préfecture de l’Ouham) au nord-ouest de la République centrafricaine.

Même si le communiqué n’a pas précisé les circonstances de ce tragique événement, il souligne tout de même les conditions dans lesquelles les travailleurs humanitaires exercent.

Pourtant, selon le dernier rapport des Nations unies sur la situation humanitaire dans le pays, la moitié de la population centrafricaine a besoin de l’aide humanitaire pour tenir le coup.

Cependant, la situation sécuritaire dans le pays n’a pas permis aux humanitaires de fournir de l’aide à la population.

La République centrafricaine, pays pauvre au monde, est déchirée après la prise du pouvoir en 2013  de la coalition Séléka dirigée par Michel Djotodia, chassant du coup le Président d’alors François Bozizé de son pouvoir.

En conséquence, une milice d’autodéfense dénommée Anti-balaka, composée en majorité des proches de l’ancien Président déchu, a vu le jour pour combattre les rebelles de la Séléka au pouvoir à cette époque. Ce qui a mené à une guerre sanglante entre les deux groupes armés provoquant ainsi la mort de plus de 10 000 personnes et quelque 600 000 déplacés internes et externes.

En 2016, une élection a été organisée et le Président actuel Faustin Touadera a été proclamé vainqueur en dépit des nombreuses irrégularités avérées.

Quant à la situation sécuritaire, elle reste toujours alarmante et préoccupante.

En 2017, plusieurs soldats des forces des Nations unies ont été également tués dans le pays.

 

 

Copyright2018CNC.