Centrafrique : Ocha recherche 515.36 millions US pour financer le Plan de réponse humanitaire 2018

Publié le 24 janvier 2018 , 4:55
Mis à jour le: 24 janvier 2018 4:55

Centrafrique : Ocha recherche 515.36 millions US pour financer le Plan de réponse humanitaire 2018

 

 

Plan humanitaire OCHA 2018 Centrafrique
Plan humanitaire 2018 RCA. Photo : Fred Krock, copyrightCNC.

 

 

Bangui, le 25 janvier 2018.

Par : Fred Krock, CNC.

 

Ce mercredi 24 Janvier 2018, à l’hôtel Ledger Plazza à Bangui, a été lancé officiellement le Plan de réponse humanitaire 2018 en Centrafrique. Le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji a personnellement lancé le plan aux côtés de Najat Rochdir, Coordonatrice humanitaire en RCA et de Mme Virginie Baïkoua, Ministre de l’Action humanitaire. 515.36 millions de dollars sont le montant à rechercher pour financer ce plan.

La RCA a traversé et continue encore malheureusement de traverser une crise humanitaire aigüe. Selon la Coordination humanitaire (Ocha) 2,5 millions de personnes sont encore dans le besoin  d’assistance humanitaire dans le pays pour ce début d’année 2018. Ceci en hausse, puisqu’au 3ème trimestre de 2016, il y avait 1.2 millions de personnes qui ont besoin d’assistance. « Chiffre a commencé à monter juste au 1er trimestre 2017 avec 2.2 millions de personnes en situation de besoin d’assistance », précise Mme Rochdir qui ajouter que « la situation s’est aggravée récemment où le chiffre a sensiblement augmenté avec 2.4 millions de personnes ».

« Pour l’année 2018, nous avons 2.5 millions de personnes qui ont besoin d’assistance d’urgence et pour cela nous devons mobiliser 515.36 millions de dollars US » a-t-elle annoncé. Tous les besoins, exprimés, faut-il le noter, sont compilés dans le Plan de réponse humanitaire qui vient d’être lancé.

Les objectifs stratégiques visés par ce Plan, à en croire la Coordonnatrice humanitaire, se focalisent autour des idées fortes : « D’abord, sauver des vies des populations centrafricaines affectées par des chocs afin qu’elles aient accès à une assistance d’urgence intégrée, assurant leur survie et préservant leur sécurité et leur dignité. Ensuite, respecter les droits fondamentaux par la protection des populations affectées et à risque de violations des droits humains en vue de renforcer et de préserver la dignité humaine ».

Occasion pour la Coordonnatrice humanitaire, de passer un aperçu sur 2017. Mais, la situation est alarmante : « En un an, le nombre des déplacés internes est passé de 402 240 à 688 700, ce qui marque une augmentation de plus de 70%. En conséquence, des refugiés qui commençaient progressivement à revenir spontanément en Centrafrique à la faveur d’une accalmie, ont du à nouveau quitter le pays et le nombre de Centrafricains dans les pays voisins s’élève désormais à 545.873 soit 20% de plus qu’en début d’année dernière », a-t-elle souligné.

Malgré tout, Mme Najat Rochdir conclue sur une note d’ « optimisme ». « Maintenant, presqu’une année en RCA, je sais que la plus forte, la plus présente et la plus vive réponse à la crise humanitaire centrafricaine se trouve dans le courage et la détermination et de ce fait dans la résilience extraordinaire des femmes et des hommes de ce pays… Si l’année 2017 fut en effet, celle de toutes les inquiétudes, l’année 2018 doit être celle tous les espoirs ».

En lançant officiellement le Plan de réponse humanitaire, le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji et après avoir fait observer une minute de silence en mémoire des humanitaires tombés en Centrafrique, a présenté « les gratitudes et encouragement du gouvernement aux humanitaires qui poursuivent leur mission en RCA ».

 

Copyright2018CNC.

Aucun article à afficher